25 au 27 mars / Quartiers et cités : De l’action au front culturel !

1472733_10207752634027965_4634256324444307015_nQuartiers et cités
De l’action au front culturel !
30 ans d’initiatives artistiques, culturelles et citoyennes

3 jours de rencontres, débats, films, concert

25/26/27 mars- Centre Barbara Fleury Goutte d’Or – Entrée libre

EDITO

Un mouvement qui ne dit pas son nom…
Dès les premières vagues d’immigration, y compris pendant la période coloniale, les artistes ont joué le rôle de porte-parole des immigrés, au statut d’indigène, très mobilisés politiquement mais tenus éloignés de l’égalité républicaine. Luttes ouvrières ou luttes de libération, les combats sont bien là dès la première moitié du XXe siècle. 
À la suite, leurs héritiers, descendants d’immigrés et habitant-e-s des quartiers populaires, ont perpétué cette tradition d’une mobilisation pour les droits civiques, humains mais aussi culturels, étroitement liés à chaque étape conquise vers plus d’égalité.

Lire la suite

Publication « Avec ma gueule de métèque » revue Volume

Nous avons le plaisir de vous convier  à la présentaVolume_couvtion de notre publication « Avec ma gueule de métèque » Chanson et immigration dans la France de la seconde moitié du XXème siècle (dir. Yvan Gastaut, Naima Yahi et Michael Spanu) au sein de la revue Volume !, le 4 décembre 2015 au Centre fleury Babrbara Goutte d’or de 18h30 à 19h30 en partenariat avec Tactikollectif, l’université de Nice / ANR Ecrin et la BNF

Lire la suite

Debat « Migrants: pourquoi partent-ils », vendredi 18 septembre 2015, 19 h

Capture d’écran 2015-09-10 à 14.55.10 En 2015, plus de 230 millions de personnes vivent en dehors du pays dont elles ont la nationalité. Cela représente environ 3,5 % de la population mondiale. Mais, pourquoi partent-ils ? Pourquoi décide-t-on de quitter le pays où l’on est né, souvent dans des conditions précaires, parfois même au risque de sa vie ?

Pour répondre à cette question complexe, dans le cadre du cycle Quand l’immigration fait débat, le Musée a souhaité inviter trois regards différents et complémentaires sur le sujet. D’abord, celui de Didier François, Grand reporter pour Europe 1, qui s’est rendu de nombreuses fois dans des régions en guerre du Moyen Orient et particulièrement en Syrie. Puis, celui de Naïma Yahi, universitaire et historienne, spécialiste de l’histoire culturelle du Maghreb, qui expliquera notamment en quoi on retrouve dans la culture des exilés les raisons de leurs départs. Enfin, Odon Vallet, Universitaire et spécialiste des religions, abordera l’oppression religieuse que subissent de nombreux migrants, qui est parfois à l’origine de leurs départs. Le débat se fera en présence de Benjamin Stora, historien, président du Conseil d’orientation du Musée national de l’histoire de l’immigration.

Lire la suite